1.     Test rapide, simple et fiable, il permet de                vérifier que l’enfant entend bien, car les 6 sons couvrent toutes les fréquences de la parole.

     2.     Test purement AUDITIF, il doit être réalisé sans aide visuelle ou gestuelle; il est à réaliser TOUS LES JOURS, oreilles séparées puis les deux ensembles.

     3.     Test adapté aux enfants appareillés et/ou implantés, il suffit de les “conditionner” pour obtenir des réponses fiables.

     4.     Commencez à 30 cm, et augmentez les distances progressivement. Il faut dire les 6 sons au hasard, pour ne pas que l’enfant s’habitue à un ordre; il faut parler à voix normale, sans exagération. Il ne FAUT PAS parler plus fort au fur et à mesure que vous vous éloignez.

     5.     Notez les résultats quotidiennement. Cela permet de voir l’évolution de l’audition (en positif comme en négatif). Le moindre changement qui se répète sur plusieurs jours doit être signalé au régleur.

     6.       voir Vidéo



On considère qu’il y a 3 phases dans ce test:

La Détection: l’enfant reconnaît la présence ou l’absence de son.

La discrimination: l’enfant discerne si 2 sons (ou plus) sont identiques ou différents en jetant des cubes dans une boîte, ou en pointant son oreille pour signifier qu’il a entendu le son. Il faut être deux. Lorsqu’une personne dit le son, l’autre jette le cube dans la boîte, ou montre son oreille, en disant “j’ai entendu ça”. L’enfant doit alors reproduire ce geste chaque fois qu’il entend un des sons de Ling.

L’identification: l’enfant reproduit un son ou pointe l’image correspondant au son entendu. Cette étape suit les deux autres. Il faut conditionner l’enfant pour qu’il montre les images. Pour cela il faut toujours utiliser les mêmes. Ensuite, à un stade encore supérieur, l’enfant pourra reproduire le son qu’il a entendu.

Chaque stade correspond à une capacité de l’enfant et à un stade de développement. On ne va pas demander à un enfant de 4 mois tout juste appareillé de répéter les sons. Au tout début, le test s’apparente à l’audiogramme comportemental, à savoir que l’on repère que l’enfant a entendu par un changement dans son attitude, son comportement etc...


A SAVOIR: Les appareils numériques sont généralement moins performants sur les hautes fréquences, alors que les implants sont plus faibles sur les basses fréquences.






Conditionnement de l’enfant au test

Comment procéder

Pour les enfants dont le langage est mis en place, qui savent répéter correctement ce qu’ils ont entendu, il existe un test plus «pointu» (mais plus long). Il s’agit de ne répéter que des sons (surtout pas des mots pour lesquels les enfants qui ont beaucoup de vocabulaire peuvent faire de la suppléance). Ces phonème donnent des informations précises sur les fréquences que l’enfant entend ou non. Ce test est à effectuer oreilles séparées, d’abord à 60cm puis à 3m de distance. Les résultats doivent aider le régleur à ajuster les réglages sur les électrodes spécifiques à chaque fréquence...




Quelles fréquences mesure ce test ?


M: son de très basse fréquence. Si l’enfant ne peut pas l’entendre alors l’accès aux voyelles et à la mélodie de la parole (prosodie) sera compromis.


OU: basse fréquence

ii: ce son contient des informations à la fois sur les basses fréquences et les hautes.


AA: Ce son est au centre de la gamme de la parole.


CH: est un son de moyenne-haute fréquence.


SS: c’est une très haute fréquence.


Il est possible de visualiser les différents Sons de Ling sur le schéma du speech banana